Dyslexie : notre quotidien

Publié le par Doheem

HS

Oui là je suis HS et hier j'avais une grande envie de tout envoyé valdingué, dû aux chignements du nain qui a bien passé 40 minutes à faire son brain gym alors que les exo sont connus.

Le nain est aussi fatigué. Mais bon en même temps ça fait un mois et demi de cours.

 

Mais nous sommes à nouveau là, et le brain gym aujourd'hui elle a assuré.

 

Ne rien lâché surtout. Je crois que le secret c'est de ne pas craquer en même temps que le nain. Chacune son tour et on verra le bout, enfin je vous dirai tout ça dans quelques mois.

 

Et oui, cette prise en charge assez ecclectique et encore je ne vous parle pas des activités est très exigeante, le nain ayant tous les jours quelque chose. Mais bon a qu'une seule activité à l'extérieur par jour ce qui nous change des 2 années précédentes.

 

Mais bon nous essayons au mieux de relever le défi

 

- les 10 minutes d'entraînement de piano ou violon par jour se transforment en trois petits jours mais entre 15 et 45 minutes

 

- le brain gym quotidien, alors là ça varie entre tous les jours à 5 fois par semaine, mais quand on zappe c'est après les jours de gym ou de flamenco

 

- les 10 minutes de renforcement musculaire 3 fois par semaine sont pour le moment remplacées par du tir à l'arc ou de l'escalade 1 fois par semaine une heure trente enfin de temps à autre on fait quand même des exo et des pompes

 

- le flamenco, là ça va, enfin sauf quand je suis coincée au boulot, et comme elle va commencé avec les castagnettes niveau rythme ça sera parfait

 

- le dessin rien à redire, une heure et demi par semaine

 

- les tracés orthoptique on est presque dans les clous,

 

- il nous reste donc l'othophonie et oui, eh bien là on pêche grave, mais on s'y est remise la week end dernier, j'espère qu'on arrivera à se tenir à l'objectif soit minimum 20 minutes par jour le week end par contre les vacances arrivant on reviendra à nos 20 minutes quotidiennes

 

En fait à y regarder de plus près ce n'est pas si lourd, mais quand on y ajoute l'école, les devoirs (qu'on essaye de faire de temps à autre tout de même), les activités et le sommeil à vingt heures, ben on courre.

 

Exigeante cette prise en charge, bon en même temps si on avait pas les activités j'en rajouterais une couche, mais c'est bien parce que j'y crois. Je suis sûre, ou quasi, que le nain fera des progrès énormes d'ici la fin de l'année et que l'année prochaine elle sera bien plus  l'aise.

 

Ceci dit les activités font parti d'un tout car il est important qu'elle n'ait pas en permanence l'impression d'être en mode "rééducation". Ne pas abandonner ce qu'elle aime et qu'elle pratique depuis des années est aussi important.

 

J'ai encore 2,3 trucs dans ma botte, mais ça je vous en reparlerai qu'on on aura commencé.

 

Publié dans Dyslexie

Commenter cet article