La Peinture à l'école

Publié le par Doheem

Lors de la visite de l'école, j'ai fait connaissance de l'éducatrice qui s'occupe des ateliers cuisine et peinture.

Moi qui commençait à envier certaines écoles où on leur propose de la musique, de la peinture et toutes sorte d'ateliers tous plus intéressants les uns que les autres.

 

 

Finalement tout rentre dans l'ordre. Pour la musique, ils disposent des cloches développées par Maria Monstessori (et surtout j'ai trouvé un cours) et pour la peinture ils ont une superbe salle toute neuve et une éducatrice enjouée, motivée, qui suit en plus des formations, elle donne envie, si j'avais le temps j'irais aussi. Oui, oui, c'est possible entre 17h et 19h les parents peuvent venir peindre (sans les enfants).

 

 

Donc cette super éducatrice propose des séances de peintures aux enfants, qui doivent s'inscrire le matin à l'atelier, selon la méthode d'Arno Stern, même la salle respecte les principes de la méthode, c'est à dire pas de fenêtre à hauteur des yeux, il y a des puits de lumière, pour éviter les distractions.

 

arno-stern-4.jpg

 

Le Closlieu : une salle sans distraction extérieure. (Celle de l'école est bien plus lumineuse.) Avec la table palette au milieu disponible pour tous, espace collectif, alors que la feuille est l'espace individuel.

 

 

Les enfants choisissent le format de feuille sur lequel ils veulent dessiner. (A5 à A3, carré, rectangulaire, etc.)

Ensuite ils choisissent un endroit sur le mur où accrocher leur toile et dessinent, ce qui leur chante, sans aucun jugement.

 

 

Ils ont le droit de déborder sur le mur mais non pas de dessiner sur le mur. Le but est de leur permettre d'arriver au bout de leur geste sans être contenu dans les limites de la feuille, sinon ils risqueraient de ne pas utiliser tout l'espace disponible. Les enfants peignent debout afin que tout leur corps soit engagé dans la démarche artistique et pas uniquement leur poignet et leur main.

 

 

  arno-stern-3.jpg 

 

On peint debout. Alors il faut prévoir un super tablier. Le truc qui fait mouche la chemise pourrave de papa.

 

 

 14.-Traces-et-debordements--.jpg

 

Traces de débordements

 

 

Il n'y a pas de thème imposé, il n'y a pas non plus de jugement, ni d'interprétation des réalisations des enfants. Les enfants choisissent le moment où leur dessin est fini, ils apprennent notamment pour les plus petits à s'arrêter (avant que leur dessin ne ressemble plus à rien du fait de la superposition des couches de peinture). Ils peuvent choisir de laisser leur réalisation accrocher afin de la continuer une autre fois.

 

 

Mon "mini me" a suivi son premier atelier de peinture alors que l'école n'avait pas encore commencé, elle qui n'aimait pas la phase garderie est revenue ravie de cet atelier. Apparement elle était restée concentrée toute une heure avec une copine avec qui normallement elle fait la folle, à tel point qu'au moment du lavage des mains, elles se sont fait pipi dessus. Le lendemain, jour de la rentrée, j'essayais de la motiver en lui disant tu pourras aller en salle Montessori, "Non, je veux faire de la peinture."  Elle s'inscrit de temps à autre (le nombre de place est limité) et revient  avec de la peinture dans les cheveux, sur ses chaussures etc. heureusement que c'est de la peinture à  l'eau. Mais toujours enchantée.

 

 

"Le Jeu de peindre" Arno Stern  link

Commenter cet article