La punition suprême

Publié le par Doheem

Alors lorsqu'on veut appliquer la pédagogie Montessori on est bien obliger de se mettre en accord avec soi-même un tant soi peu. Et de réfléchir beaucoup, beaucoup, beaucoup sur le mode de punition à adopter.

Une fois banni les punitions corporelles (tout simplement parce que l'on peut difficilement expliquer à un enfant que les possibilités de taper se limitent à des jeux avec accord des participants tout au long du jeu, la légitime défense de soi et des autres et lui en coller une a chaque fois qu'on est à bout d'argument, de temps ou de patience), les mises à l'écart dans sa chambre ou dan son lit (histoire de ne pas troubler son rapport à ces lieux de repos) il faut se creuser les méninges.

 

Soyons clair la pédagogie ne prévoit pas de punition mais des mises en réflexion me semble-t-il, mais perso je n'ai pas encore atteint ce degré de développement, donc je punie.

 

Je suis passée par plusieurs phases avec des lignes directrices que jessayé de suivre :

 

- Pas de punition disproportionnées par rapport à l'âge ou à l'action que l'on souhaite sanctionner

au début les punitions se résumaient à une minute dans son parc puis 2, puis 3 si elle recommençait ou à la priver de la chose qu'elle portait à sa bouche pendant 1, 2 ou 3 minutes. Ensuite les punitions sont passées à 5 min sauf lorqu'elle tapait ou quelque chose d'aussi grave là ça pouvait aller jusquà 15min.

 

- Tenir les punitions promises

Et oui le mâle n'était pas d'accord, mais il m'arrivait de remettre une punition au lendemain parce que je n'avais pas eu le temps de la lui donner le jour même.

 

- Pas de punitions inutiles

J'évite de la priver de quelque chose qui n'est pas en relation avec l'action. Donc elle n'a été privé de dessins animés que lorsqu'elle a utiliser son pied pour refermer le lecteur de dvd.

 

- Enfin mon concept préféré la punition réparation.

Ce n'est pas moi qui l'ai inventé mais ce système à de grandes vertues à mon sens. (Je l'ai piqué des maternelles.)

Par exemple cela me permet de ne pas péter un câble lorsqu'elle à renverser quelque chose que je lui avais demandé de ne pas toucher. Elle ramasse et nettoye elle même. En plus pour un montessorien ceci est assez naturel et l'enfant ne le voit pas comme une punition. Pour le parent cela soulage de la tâche que l'on ne souhaitait pas accomplir. Une fois elle m'a même demandé la permission de nettoyer, papier absorbant en main.

Ce système est d'autant plus applicable que l'enfant grandi.

 

Mais je dois dire que après toute ces réflexions j'ai trouvé la punition supême pour des montessoriens. Lorsque mon mini me refuse de faire quelque chose, je la menace de le faire moi même. Ok, la technique n'est pas infaïble mais elle fonctionne environ 8 fois sur 10. Oui pour un enfant habituer à tout faire seul, cela revient à le priver d'une partie de sa liberté, et donc en général elle prend un peu de temps mais fini par s'exécuter, tout ça sans cris.

 

Mais bon je vous rassure, il m'arrive tout de même de crier. Ce qui je l'avoue a rarement d'effets.

 

Commenter cet article