Ma crèche Montessori

Publié le par Doheem

Aujourd'hui ma fille s'est réveillée à 6 heures en me demandant 2 choses en plus de son biberon et de son livre, son éducatrice préférée et la salle Montessori. Sur le chemin de la crèche (5 minutes montre en main) elle s'inquiétait de ne pas avoir de place en salle Montessori. Et oui il y a plusieurs salles et différents ateliers et tout le monde ne peut et ne veut pas être en Montessori en même temps, mais quelques fois il y a tout de même la queue. Aussi me dis-je qu'il était temps de vous parler de ma crèche Montessori plus en détails.

 

Comme beaucoup de parents lorsque ma fille est née je n'avais guère d'idées sur la pédagogie Montessori. Et lorsque nous avons choisi sa crèche je n'avais vu que quelques émissions sur les pédagogies alternatives (Les Maternelles) et ne faisais pas vraiement de différence dans cette jungle. Losque nous avons dû chosir une crèche, j'hésitais entre trois, une axée vers la peinture et 2 autres crèches Montessori mais essentiellement du fait des langues qui y étaient proposées et non de la pédagogie. Lors de ma première visite j'étais d'ailleurs étonnée d'apprendre qu'il existait un matériel spécifique.

 

Mon choix s'est porté sur "Ma" crèche pour plusieurs raisons qui ma foi était bien peu liées à la pédagogie.

- son père a rejeté d'emblée la crèche peinture, que je n'ai donc même pas visité

- les langues (les 3 langues officielles du pays en immersion, dont le francais), il n'existe ici que 3 crèches Montessori la deuxième présentait l'avantage d'offrir la langue paternelle, la troisième étant en anglais je l'avais rejeté d'office

- les repas faient sur place (et je ne le savais pas encore, du sur mesure pour les petits allergiques)

- le jardin

- la situation de l'immeuble, qui se trouve être une maison familiale dans un quartier résidentiel très calme.

- le fait qu'il existe une école maternelle, faisant parti de la même structure

- un petit élément typiquement montessorien que je découvrais, tout était au niveau des enfants en libre accès

(ce qui était beaucoup moins le cas dans l'autre crèche Montessori que nous avons visité)

- les enfants cuisinent et mangent leur production

- les horaires d'ouverture de 7h15 à 19h (maintenant de 7h à 19h)

-la crèche ne ferme qu'une semaine dans l'année (entre Noël et le Nouvel An) et les jours fériés

- je disposais d'un mois après la visite pour me décider (une place m'étant réservée durant cette période, dans l'autre crèche ils me laissaient 8 jours). Ma fille pouvait entrer à la crèche à n'importe qu'elle période de l'année du moment qu'il y avait de la place, et je n'étais même pas tenue de donner une date fixe à la signature du contrat, elle a d'ailleurs commencé en avril (le 19 au lieu du 1er car une nouvelle crèche ouvrait le 19). 

 

Les points négatifs :

- le nombre d'enfants en Communauté enfantine, une trentaine, et je vous assure que ca peut faire du bruit 30 enfants de 18 à 36 mois (certains y restent jusqu'à 4 ans car ici l'école est obligatoire à partir de cet âge et la garderie en dehors des temps de classe n'est pas toujours bien organisée).

- le groupe de la Communauté enfantine est situé au sous-sol de la maison et est donc peu éclairé, sauf pour la partie qui donne sur le jardin

- la situation de l'immeuble, qui est relativement éloigné du centre où nous pensions nous installer (surtout pas super pratique en transports)

- pas de sortie, contrairement à l'autre crèche Montessori que j'ai visité, mais le lieu étant plus agréable ca n'était pas très gênant

- ma fille devait de préférence passé par leur crèche si je souhaitais l'inscrire dans leur école maternelle, histoire de s'habituer à la méthode de travail. Au départ je pensais d'ailleurs l'inscrire directement à l'école à la rentrée de septembre car elle aurait 2,4 ans mais ici les enfants ne peuvent entrer en maternelle qu'à 3 ans révolus.

 

Depuis j'ai appris beaucoup de choses sur la pédagogie Montessori et si je ne sais pas très bien ce qu'il en est des autres pédagogies alternatives (Steiner, Freinet, Ducroly) je maîtrise pas mal, à mon niveau de parent celle de Maria Montessori.

 

Mes points négatifs et positifs ont depuis évolués.

 

- les langues, si ma fille comprend apparement très bien les 2 autres langues parlées dans sa crèche (par deux éducatrices dont c'est la langue maternelle) elle ne les oralise guère. Ce problème semble se retrouver également à l'école maternelle où pourtant tout le matériel est bilingue et où la troisième langue (essentiellement orale) est parlée surtout en dehors de la classe. Je suis donc revenue à la réalité ma fille ne sera pas une parfaite quadrilingue avant d'entrer en maternelle.

Selon moi le problème vient du fait que les éducatrices sont essentiellement francophones, parce qu'en ce qui concerne les enfants il y en a beaucoup qui ne parlent même pas francais à la maison. En outre, lorsque l'éducatrice d'une langue s'en va eh bien cela prend toujours un peu de temps avant de pouvoir la remplacer. Mais cela finira bien par s'arranger. Ici des personnes qui parlent 4/5 langues c'est monnaie courante (à des niveaux différents).

 

- Quelques mois après avoir inscrit ma fille à la crèche (oui ici aussi il faut s'y prendre tôt), nous avons découvert suite à des tests deux allergies alimentaires. J'ai donc téléphoné en catastrophe après avoir vu une diéticienne qui m'a refilé un régime plutôt strict et à l'autre bout du fil, je me suis entendu répondre "ben on verra tout ca à l'adaptation". Et en effet, les petits allergiques dans cette crèche sont légion et puisque les repas sont préparés sur place cela ne pose aucun problème d'adapter les repas. Il y a d'ailleurs tant dans la cuisine que dans la salle où déjeunent les enfants la liste des aliments qui sont interdits pour chaque enfant afin que les éducatrices puissent s'y référer à loisir.

 

- On ne vous renvoie pas votre enfant au moindre signe de maladie, fièvre. Par contre on peut vous demander un certificat de non contagion, ce que je trouve abérant. D'ailleurs mon pédiatre n'en délivre pas.

 

- 30 enfants. Ca reste beaucoup et ca continue à faire beaucoup de bruit mais pas en permanence. Dans la salle Montessori il règne un certain calme (l'après midi après le goûter ca se lâche un peu plus). En outre les enfants sont séparés en groupe : atelier vie pratique, jeux libres, activités sensorielles, salle Montessori. Et ils ne sont pas non plus tous là tous les jours et il y a tout de même entre six et sept éducatrices.

 

- Pour la distance, nous avons finalement décidé de venir habiter près de la crèche car nous avions du mal à trouver quelque chose qui nous convenait dans le centre alors tant qu'à en sortir autant se raccourcir les trajets. Au bout du compte nous sommes très bien situés et j'ai particulièrement apprécié lorsque ma voiture est tombée en panne et que j'ai dû aller la chercher en poussette (15/20 min à pied) ainsi que lors de l'épisode neigeux de décembre où j'ai pu la récupérer très rapidement ce qui m'a évité de rester coincée 6 heures dans les embouteillages avec un petit bout.

 

- La flexibilité au niveau de la fréquentation, pensant travailler j'avais signé pour un plein temps puis au moment de l'adaptation j'ai demandé à passer à 3 jours jusqu'à la reprise du travail. J'ai pu changer quelques mois après sans trop de problèmes. La possibilité d'une prise en charge exceptionnelle existe également, sous certaines conditions.

 

- Côté luminosité les pièces les plus sombres (surtout pendant l'hiver) de la Communauté enfantine sont très bien éclairées et cela ne pose pas de problème.

 

- Côté âge, j'ai bien cherché et personne ne prenait ma fille avant la rentrée 2011. Alors je me suis fait une raison, en espérant qu'elle puisse intégrer la maternelle Montessori en janvier, mais comme elle est d'avril ca n'allait toujours pas. Depuis, j'ai réfléchi et ayant appris que la maternelle fonctionne sur un cycle de 3-6 ans (mélange d'âge) eh bien le petit retard de ma fille n'y paraîtra plus, d'autant qu'elle pourra déjà se familiariser avec les lieux, les éducatrices et les autres enfants quelques semaines avant la rentrée scolaire.

 

- Finalement, une école primaire devrait ouvrir pour la rentrée 2011, ce qui me soulage énormément (surtout encore une fois pour les langues car ici l'alphabétisation dans les écoles publiques ne se fait pas en francais).

 

Le seul élément vraiement négatif qu'il reste donc c'est le prix en constante augmentation. Au moment de la signature un plein temps était à 990 € (novembre 2009), lorsque ma fille a intégré la crèche (avril 2010) il était passé à 1100 €, il est aujourd'hui de 1300 €. Une fois que l'on a dit ca il faut relativiser. L'on ne paye ce tarif que les 2 premières fois (avec un avoir de 500 € / 350 € temps partiel pour un temps plein à payer dans les 8 jours de la signature), ensuite grâce à l'aide de l'Etat en fonction des revenus et de la situation familiale on ne paye que la différence. Jusqu'à aujourdhui je n'ai jamais payé plus de 182 €. Le trop percu est censé être remis lorsque l'enfant quitte la structure donc soit la crèche soit l'école. Ils comptabilisent également les jours où les enfants sont absents (pas pour le repas) et ca ca me met en rogne.

 

Voilà, c'était un petit tour d'horizon de ma crèche, chaque crèche Montessori est différente mais je suis personnellement très satisfaite de la mienne et ma fille plus encore car même le week end elle souhaite s'y rendre.

 

Un petit lien pour vous aider à bien choisir votre crèche / école Montessori : Je teste pour vous le système Montessori (le choix) .

Un autre petit lien pour vous donner une idée un peu plus précise (et surtout imagée) de ce qui est concrètement fait dans une crèche Montessori :  Montessori pour les tout petits, c'est possible même à la crèche et bientôt un article sur la Communauté enfantine.  Montessori de 18 à 36 mois : La Communauté enfantine

 

S'il n'y a pas de crèche Montessori près de chez vous, il reste deux possibilités (à part le faire soi-même) :

- trouver une assistante maternelle qui a suivi la formation (oui oui, ca existe, c'est rare, mais ca existe),

- trouver un parent qui ayant décidé de prendre en main l'enseignement de ses enfants a suivi la formation et se propose quelques après-midi par semaine d'acceuillir d'autres enfants en ateliers Montessori. Encore faut-il qu'il habite tout près et que vous puissiez faire les trajets.

 

Et si jamais la méthode vous plaît prenez votre bâton de pélerin parce que le temps presse:  Montessori : tout se joue dès 3 ans,       Montessori : trop loin, trop cher.

Publié dans Montessori

Commenter cet article