Je teste pour vous le système Montessori (la crèche : 9 mois après)

Publié le par doheem.over-blog.com

Cela fait maintenant 9 mois que ma fille va dans une crèche Montessori, demain j'ai rendez-vous pour son inscription en maternelle, l'heure du premier bilan est venue.

Tout d'abord je dois dire que si jeune et sans points de comparaison il est difficile de dire ce qui relève de la pédagogie et ce qui est du caractère des enfants.

 

Le travail

Premier choc lors de la visite de la crèche à l'étage de la Communauté Enfantine (18-36 mois) dans la salle Montessori les enfants ont un "travail" à faire. J'étais perturbée par ce terme utilisé non seulement entre éducatrices, envers les parents ainsi qu'envers les enfants. Mais cela n'a pas l'air le moins du monde de les perturber. Ca doit être dû au fait qu'ils ne mettent pas les mêmes choses derrière ce mot que nous.

Ils sont d'ailleurs conciencieusement assis les uns à côté / en face des autres à faire leur travail, de temps à autre certains semblent plus intéressés par l'occupation du voisin que par la leur, mais l'ordre est très vite rétabli.

Ces enfants se concentrent et cela doit être respecté y compris par les parents. Je l'ai bien compris, plus exactement on me l'a fait comprendre. Au début, je rentrais dans la salle Montessori et y installait ma fille à une activité afin de pouvoir m'éclipser en évitant la crise. Au bout de quelques jours il m'a été demandé de ne plus agir de la sorte, d'une part parce que ma fille ne comprenait pas très bien ce qui se passait, d'autre part parce que je perturbais les autres enfants qui travaillaient déjà. Après quelques jours une affiche a été collé sur la porte de la salle "Je me concentre, Ne pas déranger". Le message était plus que clair. 

Après un mois ou deux elle souahitait porter son verre d'eau depuis la cuisine jusqu'au salon et j'ai refusé (tu vas renverser, salir, etc.) et puis je l'ai vu à l'école porter des plateaux sur lesquels se trouvent des pichets et autres objets, alors j'ai dû apprendre à lacher du lest et la laisser faire à la maison ce pourquoi elle s'entraîne régulièrement à l'école. Cela m'a pris du temps, dernièrement je l'ai laissé faire et elle y arrive très bien, elle est aussi très concentrée sur ce qu'elle fait et avance lentement.

Le rangement    

Dans ces écoles les enfants doivent ranger leur jouet / travail lorsqu'ils ont terminé et ma fille s'applique à ranger jusqu'au bout (même son tapis de sol) y compris lorsque je viens la récupérer. Elle me demande de l'attendre et s'en va ranger ce avec quoi elle était occupée. Mais je dois dire qu'elle a presque toujours ranger ses affaires quelques fois avec un petit coup de pouce. Elle en venait même à m'énerver car lorsque je sortais quelque chose elle le remettait à sa place avant même que je n'ai pu y toucher.

L'autonomie

L'autonomie autre grand objectif de cette pédagogie, dans lequel ma fille n'était déjà pas en reste. Eh bien ca a empiré mais uniquement avec moi. Elle refuse systématiquement mon aide de prime abord et ne m'appelle que lorsqu'elle est face à une difficulté, par contre avec papa c'est complètement différent : Mademoiselle n'essaye même pas et attend que papa fasse tout. Il y a même eu un moment où lorsque je faisais quelque chose (pour aller plus vite) elle le défaisait pour pouvoir le refaire, ce qui avait le don de m'énerver. Ceci correspondait peut-être à la phase du "Moi tout seul" que traversent tous les enfants.

Ceci dit aujourd'hui, j'apprècie son autonomie, car le matin je l'habille pour le haut et je la laisse faire le bas tout en vérifiant de temps en temps que tout est dans le bon sens, ce qui me permet de gagner du temps pour me préparer. Elle s'occupe également de préparer son inhalateur et je ne l'aide que pour appuyer car son bras est trop court et il faut mettre beaucoup de force.

Matériel

Côté matériel Montessori, il y a quelques semaines, en allant récupérer ma fille je l'ai vu s'amuser avec la tour rose et il y a quelques jours j'ai pu voir dans un petit film tourné à l'école maternelle une petite fille jouant avec cette même tour rose et l'escalier marron (qui leur permettent d'appréhender des notions de géométrie). Je dois dire que cela m'a fait plaisir de voir comment les enfants peuvent évoluer avec les mêmes jouets et développer leurs capacités avec des bases qu'ils ont pu créer dès la crèche. Depuis j'ai appris qu'il existe 125 possibilités de combinaison de ces jeux.

Transvasement

Pour la fête des pères et mères, les enfants ont préparés des objets (qui n'ont rien à voir avec le pot de yahourt, ou le desous de plat en pâtes habituel) comme un porte clef avec de la pâte à sel et un verre décoratif avec des strates de couleurs différentes comme l'on voit souvent dans les magasins de souvenirs près des plages. Application même du transvasement. D'ailleurs, une fois qu'ils ont commencés ils n'arrêtent plus et transvasent tout à la maison (ex : le verre d'eau dans l'assiette), j'ai même rencontré un petit garcon qui renversait sa bouteille d'eau sur le sol de facon très consciencieuse. J'ai immédiatement reconnu ma fille en le voyant (même regard, même attitude) et j'ai fait une réflexion sur les dommages collatéraux de la crèche en pensant Montessori sans le dire et ilse trouve qu'il était effectivement dans une crèche Montessori (la même que celle de ma fille, mais un autre local). Cette phase leur passe, mais elle dure un moment et gnrrr !

Ressenti

Quant à ma fille elle adore la salle Montessori, j'essayais régulièrement de l'installer à d'autres activités en arrivant le matin comme vie pratique (découpage de fruits essentiellement parce qu'étant allergique aux oeufs elle ne pouvait déjà pas y assister lorsqu'il y avait préparation de gâteau), pate à modeler, peinture, mais elle ne souhaitait pas y aller elle n'allait qu'en salle Montessori et le soir je la retrouvais la bàs (sauf pendant les beaux jours pendant lesquels ils étaient au jardin). Parfois dans la journée elle faisait d'autres activités mais revenait régulièrement en Montessori, j'ai donc décidé de la laisser tranquille, d'autant que là-bas ils font également de la peinture et autre. Le matin, lorsque la salle n'est pas encore ouverte parce que nous sommes arrivées trop tôt (c'est rare) une éducatrice doit la calmer et lui expliquer qu'elle doit attendre. Ceci dit ces derniers jours je l'ai déjà retrouvée à plusieurs reprises dans la salle des jeux libres déguisée en princesse ou en cow-boy.

En conclusion mon impression jusque là est que le plus dur lorsque son enfant est dans un tel système c'est de se mettre en accord avec la philosophie en tant que parent. Car il faut se contrôler, ne pas s'énerver (outre mesure), prendre du temps  (s'en donner, donc ne pas tout faire à la dernière minute) pour permettre aux enfants de faire eux mêmes, de se tromper, de recommencer. Le week end dernier ma fille a souhaité faire la vaisselle et j'ai "dû" la laisser faire. J'ai dit oui sur le principe, puis j'ai réfléchi à une solution satisfaisante pour nous deux. Elle a donc pu laver ses affaires (sauf les biberons) en plastique.

Il faut aussi pouvoir tenir ses positions face à l'entourage qui fait régulièrement des réflexions (comme les grands parents, dans mon cas le père aussi) qui trouvent que je la laisse faire trop de choses seule car non seulment ca diffère de leur facon de voir l'éducation d'un si jeune enfant d'autre part parce qu'ils ont peur de la laisser faire ces mêmes choses lorsqu'ils sont seuls avec elle. Son père quant à lui m'a dit qu'avec lui sa fille avait le droit d'être encore une enfant.

Publié dans Montessori

Commenter cet article

assmatcoco 21/12/2011 16:35


j'aime beaucoup la convlusion de ton article en effet montessori c'est aussi un respect de l'enfant et de ses besoins en general et non pas juste les activites

Doheem 22/12/2011 23:35



Oui et je dois dire que c'est très difficile quand on bosse à plein temps, de prendre le temps.