Montessori : trop loin, trop cher

Publié le par doheem.over-blog.com

J'écris cet article à l'attention de tous ceux qui souhaitent inscrire leurs enfants dans une école Montessori et qui y renoncent pour les 2 raisons précitées.

 

Une phrase que l'on retrouve beaucoup dans la pédagogie montessorienne et qui m'a foncièrement interpellé : "Be the change you want to see in the world." Ghandi (Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.) Et oui Montessori c'est comme être écolo, artiste, infirmière il faut être passionné et parfois dévoué.

 

Certains parents ayant les moyens d'arrêter de travailler décident de s'occuper eux-mêmes de l'éducation de leurs enfants selon les principes montessoriens. D'autres tentent de faire des activités Montessori en dehors de l'école avec leurs enfants ce qui à mon avis entre la longueur des journées de classes et le travail des parents sans compter les tâches ménagères et les devoirs à la maison doit être épuisant pour tout le monde.

 

Entre les deux il existe une solution l'école Montessori. Plusieurs possibilités s'offrent aux parents :

- se taper les 2 heures de route qui les séparent de cette école

- déménager, mais alors là quid du boulot

- s'endetter sur quinze ans ou trouver L'école Montessori sous-contrat (parce qu'il y en a)

- prier en espérant que quelqu'un vous entende

- s'engager, militer, pétitionner que sais-je d'autre pour qu'une école Montessori abordable ouvre près de chez vous. C'est sûr que vu le temps que cela risque de prendre il vaut parfois mieux commencer par là avant de passer par l'étape couette, mais qui sait.

 

Perso j'ai pris la 2e option mais comme on déménageait dans ce pays de toute facon pour le boulot, venir habiter près de l'école ne posait pas de problème. Ceci dit après avoir vu un reportage sur les écoles alternatives je me suis dit qu'il fallait se battre. Un des parents présents expliquait que son fils étant dans une maternelle Montessori devait rejoindre le système classique au CP faute de structure. En se joignant à d'autres parents, il a fait en sorte que la directrice ouvre une école primaire.

 

Etant à peu de chose près dans la même situation je me suis donc lancée dans la rédaction d'un courrier à la directrice de la future école maternelle de ma fille qui venait à peine d'intégrer la crèche (2 ans) afin de lui formuler mon souhait qu'une école primaire Montessori soit également ouverte. Résultat, pas de réponse, mais, mais elle ouvrira en septembre prochain, car semble-t-il ce projet était déjà en préparation.

Je n'ai donc pas eu à me battre mais j'envisage de reprendre mon baton de pélerin pour ce qui est des cycles 12-15 et 15-18. Car j'aimerais que l'on me dise l'intérêt pour ces enfants et pour nous parents qu'ils retournent dans le système classique, qui plus est pile aux périodes les plus "charmantes" de l'adolescence.

 

Si je n'ai donc pas eu à faire grand chose jusque là, je ne fais que profiter des efforts des autres, certains parents font ce qu'il faut sans négliger l'aspect financier afin que leur école soit accessible au plus grand nombre. Cela demande un investissement de tous les parents afin de maintenir les tarifs les plus bas possibles mais également du personnel, les éducatrices ne percevant pas de salaire la première année notamment.

J'invite donc tout ceux qui souhaitent inscrire leur enfant dans une telle école à faire ce qu'il faut, c'est un combat et si on n'a ni le temps ni les moyens de se lancer soi même dans la création de l'école de ses rêves on peut toujours soutenir et donner un coup de main à ce qui veulent bien s'y atteler.

 

Un exemple de projet en cours d'aboutissement, un véritable modèle. link et link

Publié dans Montessori

Commenter cet article