Période sensible de l'écriture

Publié le par Doheem

Ce que j'avais d'abord pris pour une période sensible de la lecture était en fait une période sensible de l'écriture.

 

En effet si la miss n'est pas du tout intéressée par la lecture elle était très attirée par les lettres. Aujourd'hui, plus exactement ce soir, à croire que c'est le soir qu'elle se lâche, elle a entrepris d'écrire. J'ai donc dû lui écrire en capitales d'imprimerie (elle ne voulait pas des minuscules) le titre du livre qu'elle avait choisi pour son histoire et elle l'a recopié à plusieurs reprises.

 

J'en ai profité pour lui expliquer l'importance de bien former ses lettres afin que tous puissent les déchiffrer sinon comment lire des histoires. Elle a eu l'air de saisir.

 

Afin de savoir comment réagir, vu que 1. je n'ai pas suivi de formation, 2. que je ne veux pas passer à côté de sa période sensible, 3. je ne veux pas trop en faire, je me suis donc replongée dans mes trésors montessoriens à la recherche du chapitre sur la période sensible que je n'ai pas trouvé. En revanche je suis tombée sur le chapitre traitant notamment de l'écriture et plus particulièrement sur l'écrit même. (Pédagogie scientifique tome 1, pp. 174-178)

 

pedagogie-scientifique.jpg

 

Et là je suis un peu tombée sur les fesses en voyant que l'écriture devait êre quasi parfaite dès le début, si le travail préparatoire, qui consiste en 3 exercices différents, a été suffisant. Or c'est loin d'être le cas pour mon paquet.

 

Pour le coup, je ne sais pas trop quoi faire, vu que j'ai donné mes lettres rugueuses et que je ne voudrais pas non plus la faire travailler à la maison, les mêmes exercices qu'à l'école.

 

Publié dans Montessori

Commenter cet article