Quand la pudeur vient aux enfants

Publié le par Doheem

Alors voilà c'est clair maintenant au cas où je n'aurais pas encore compris le message.

 

Cela fait plusieurs mois déjà que ma fille me demande de ne pas rester là quand elle va aux toilettes. Puis ça a été l'étape de la porte entrebaillée voir fermée si je m'avisais de rester trop près.

 

A la crèche les toilettes sont un peu comme un hall de gare, mais comment faire autrement avec une trentaine d'enfants de 18 à 36 mois (parfois plus s'ils n'avaient pas encore trois ans à la rentrée). J'avais un peu compté sur le fait qu'à la maternelle les enfants disposent de wc séparés par des vitres opaques qui ferment avec le même type de vitre pour qu'elle aprenne la pudeur non la pudibonderie mais enfin un minimun quoi, même si moi je ne suis pas très porte fermée.

 

Bref hier mon mini moi qui parle de mieux en mieux (Oui je m'émerveille alors qu'elle est loin du compte mais c'est mon job de m'émerveiller. Dans la famille ça va je peux encore user de l'excuse oui mais elle parle / comprend 4 à 5 langues, excuse qui n'est plus valable ici car je risque de me voir répondre un "Et alors, tout le monde ici".) me dit hier tout de go "Moi, je me cache". C'était on ne peut plus clair.

 

Mission accomplie, sans trop d'efforts. Le seul point sur lequel ça pêche encore c'est laisser maman aller seule aux toilettes. Oui maman parce que papa doit être plus ferme faut croire, ou plus convaincu, car à lui elle va lui fermer la porte, même si c'est pour faire le pied de grue devant le temps qu'il faut.

Commenter cet article