Objectif lecture, la suite

Publié le par Doheem

Je vous avais parlé dans de précédents articles de nos tentatives plus ou moins frutueuses, pour que le paquet acquiert la lecture.

Une fois les lettres intégrées, nous avons dû nous confronter à la complexité de la langue française et nous lancer dans les graphèmes.

Au début j'utilisais Balthazar découvre la lecture, ainsi que la méthode facilecture que je venais de découvrir pour le coup. Mais j'ai dû bien vite abandoner Balthazar découvre la lecture car il est assez mal fait. Nous avons donc utilisé ce livre essentiellement pour le o "eau" ou "au", le "ou", le è "ei", le "oi", le "ch" le "on", le "in" et le "ph".

Petite liste de ce que je reproche à ce livre :

1. le son "ll" est présenté uniquement sous cette forme "ill" or les mots qui l'illustrent sont pour certains des mots où le "i" est une lettre à part comme "papillon". Des problèmes similaires se retrouvent pour d'autres sons comme le "t" prononcé "s", les auteurs présentent la syllabe "tion". D'autres graphèmes font cruellement défaut comme le "gn", le "em", le "ein" etc.

2. le fait que les graphèmes soient tous notés en rouge perturbait le paquet qui avait associé la couleur rouge au "ou", (il faut dire que celà est dû au fait que j'utilisais parallèlement la méthode facilecture)

3.lorsque qu'un mot présente deux graphèmes seul le graphème étudier sur la page est signalé, résultat lorsque l'autre graphème n'est pas bien acquis l'enfant ne le repère pas forcément et déchiffre chacune des lettres

4. en dépit de l'effort des auteurs de chercher des mots relativement faciles, on a tout de même des lettres muettes et l'enfant qui déchiffre est gêné dans sa lecture

J'ai donc décidé de coder moi-même des mots pour le paquet en utilisant le code facilecture, en lui notant les mots en cursif en couleur, et à côté en cursif mais en noir, comme celà elle a l'objectif à atteindre. J'ai pris des mots simples car il est bien plus dificille de coder que de décoder. Au bout de quelques graphèmes elle se jetait fièrement sur les mots en noir, même si parfois elle devait vérifier quelque chose sur le mot en couleur.

Le code a été facilement intégrer par le paquet car il est assez logique comme "ou" en rouge et "an" ("em", "en" etc.) en orange. Les lettres muettes sont notées en gris, ce qui permet à l'enfant de lire uniquement les lettres utiles tout en étant confronté à la véritable orthographe des mots. Résultat le paquet a rapidement pu lire des mots où figure plusieurs graphèmes.

Puis nous avons reçu le jeu de cartes (L'oiseau lire, 35 €). (Je vous mettrais bien une photo mais droits d'auteurs etc. je vous invite plutôt à regarder le lien.) Et là le paquet qui connaissait déjà une dizaine de graphèmes ne voulait plus décrocher, il fallait presque les lui aracher des mains pour la mettre au lit.

Bien sûr j'ai mis ça sûr le compte de la nouveauté, tout en gardant l'espoir que ça dure. Et ça dure ! Elle veut toutes les lire, même lorsqu'elle sait qu'elle ne connaît pas tous les graphèmes. Elle ne lit quasiment que les mots codés en couleurs, car ceux en noir sont en caractères d'imprimirerie non en cursif, et elle n'a pas encore toutes les associations.

Quant aux dessins perso je les aurais préféré plus artistique, du style des livres que je vous présente, eh bien le paquet accroche et se marre comme une gamine de 5 ans, bon d'accord elle a 5 ans.

Pour le "s" qui se prononce "z" j'ai rajouté un petit épisode des alphas qu'elle n'a pas complètement oubliés, "l'histoire du serpent". Résultat en 5 min c'était intégré. Je pense que je piocherai encore dans ces petits personnages pour les spécificités.

J'ai renoncé à apporter une nuance entre les voyelles ouvertes et fermées, le paquet se débrouillera bien. Mon seul problème réside dans le "w" que je lui ai indiqué comme faisant "wa" et qui est dans cette méthode est codé comme un "v". Alors je retarde le moment de voir le "wagon".

Une fois que nous aurons fait le tour des graphèmes je prendrai d'autres outils, et reviendrai vous en parler. Car pour le moment tout un livre, même toute une phrase, c'est encore trop pour elle, même si j'ai déjà pris Le petit homme de pain d'épice.

Publié dans Montessori, Lecture

Commenter cet article